algues-SVO.jpg

Séché Environnement poursuit son programme de Recherche & Développement de production de biomasse algale en partenariat avec le GEPEA de l’Université de Nantes et l’Agence X-TU Architects.


Dans le cadre d’un programme de recherche mené avec le Bureau d’études VALAGRO (Poitiers) et soutenu par la Région Poitou-Charentes, Séché Environnement étudie depuis 4 ans la valorisation des gaz de combustion de moteurs biogaz (CO2 et chaleur) au Vigeant (86) par la mise en oeuvre d’une expérimentation de cultures algales en raceway (bassins ouverts).

Partant du constat que les usines de valorisation énergétique des déchets produisent des quantités importantes de chaleur et de gaz (CO2 notamment) aujourd’hui souvent incomplètement valorisées, Séché Environnement a décidé de poursuivre dans cette voie en étudiant une culture en système clos (PBR – photo bio réacteur) en symbiose avec une façade, concept encore appelé « biofaçade ».

C’est dans ce cadre qu’un partenariat a été noué avec le GEPEA (Université de Nantes) et X-TU afin de mettre en oeuvre un programme de recherche à Saint-Nazaire autour d’un banc test appelé SymBio2- BOX visant à valider ce concept de « biofaçade » (choix d’algues adaptées en production aux fumées des usines d’incinération d’ordures ménagères, évaluation de l’efficacité thermique, mesure de la productivité algale en PBR, confirmation des données technico-économiques , etc..).

La réalisation de ce programme est prévue au cours de l’année 2013 à Saint-Nazaire sur le site de l’Université de Nantes «Gavy-Océanis».
En fonction des résultats obtenus au cours de ces travaux, ce concept de « biofaçade » pourrait être envisagé au titre d’une démonstration industrielle sur une usine d’incinération, ce serait une première en France !

En savoir Plus :

Communique_Microalgues_Seche_Environnement_-_janvier_2013.pdf
Dossier_de_presse_micro-algues_-_janvier_2013.pdf
fiche_de_presse_micro-algues_janvier_2013.pdf