Dans sa dernière lettre d'informations Infos 21, le Comité 21 présente quelques-unes des actions menées par ses membres en faveur de modes de transport "doux".
Engagé depuis de nombreuses années dans une démarche de développement durable, le Groupe Séché a intégré ces aspects au coeur de sa stratégie, en travaillant d'une part sur la réduction des émissions carbone liées à ses activités de transport, et en développant d'autre part des modes de transport alternatifs.

Objectif CO2, les transporteurs s'engagent

Séché Transports a obtenu dès décembre 2010 l'agrément « objectif CO2 les transporteurs s'engagent », reconnaissance des efforts menés dans le cadre d'une démarche volontaire de réduction des émissions de CO2.
A partir de cet engagement initial de la filiale spécialisée en logistique, des formations « éco conduite » ont été étendues aux chauffeurs des différents sites de Séché Environnement, dont certaines menées en collaboration avec un pétrolier dans le cadre des certificats d'économie d'énergie.

Développement du transport fluvial

Conscient de l'impact du transport routier surtout dans des zones à forte densité de populations, Séché Environnement a en outre initié depuis quelques mois une solution alternative par voie fluviale pour des déchets inertes de la région parisienne destinés à être valorisés en reconstitution paysagère en zone Seine aval.
Sur le port de Gennevilliers, le Groupe a ouvert une plateforme de 4.000 m2 destinée à leur transit par voie fluviale, avec un objectif en rythme de croisière de 100.000 tonnes par an, soit l'équivalent de 5.000 rotations de camions évitées.

Lettre d'Informations Info 21 - janvier 2013