photo_1.jpg

Dans le cadre de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité (SNB) déployée par Séché Environnement depuis plusieurs années, le site de La Dominelais (35) a le plaisir d’accueillir, depuis mi-octobre, cinq femelles chèvres des fossés.
Cette action a été mise en oeuvre avec le conservatoire de la Charnie, et poursuit le partenariat engagé depuis plusieurs années sur le site de Changé (53).

La chèvre des fossés, aussi appelée « chèvre commune de l’Ouest » ou « chèvre des talus », provient des régions Bretagne, Pays de la Loire et Normandie. Comme son nom l’indique, elle était surtout dédiée à l’entretien des talus et des fossés, attachée à un piquet ou gardée par des enfants.
Elle était aussi élevée pour son lait, parfois transformé en fromage.

Espèce ayant connu un important déclin, dans les années 1980, on ne compte plus qu’une centaine d’individus. Depuis, remise à l'honneur par le Conservatoire de la Charine, on près de 900 individus sont recensés, répartis sur une centaine d’élevages

Sur le site de La Dominelais, elles auront pour mission l'entretien d'un hectare d’anciennes alvéoles réaménagées, où le réseau de récupération du biogaz, constitué d'un maillage de canalisations, rend l’entretien compliqué.
Pratique, économique et écologique, cette action d’éco-pâturage participe à plusieurs objectifs : contribuer à la conservation d’une race ancienne, mais aussi sensibiliser le personnel du site, et les visiteurs, aux enjeux liés à la biodiversité.

photo_2.jpg

photo_3.jpg

photo_4.jpg