DCF_LAVAL_NOV2017_037.jpg

Manager de l'année, il l'a été en 1998.
31 ans plus tard, c'est le titre de super-manager des 30 dernières années qui lui a été décerné, jeudi 23 novembre, par les Dirigeants commerciaux de France.
Occasion de revenir sur l'histoire atypique de cet entrepreneur, visionnaire, acteur du développement durable et de l'économie circulaire. Cette récompense, il a souhaité la partager avec sa famille, ses fils, et l'ensemble de ses collaborateurs, dont certains sont à ses côtés depuis la première heure.

"Je suis à la fois ému, mais également très embarrassé par ces témoignages dont la plupart proviennent de collaborateurs de la première heure, d’amis de très longue date et de personnalités que j’ai eu le grand bonheur de croiser et d’apprécier tout au long de ma vie professionnelle.
Je ne suis pas très doué pour parler de moi, comme le sait mon entourage, je ne verse pas dans le culte de la personnalité et je cultive, comme beaucoup de mayennais la réserve et la discrétion.

Un grand merci donc pour tous ces témoignages personnels et spontanés que je prends pour des compliments sur la réussite d’une entreprise et pas celle uniquement du manager.
Je voudrais remercier tous mes collaborateurs présents aujourd’hui, et bien sûr également ma famille qui a su m’accompagner au long de toutes ces années et qui, comme vous vous en doutez, a subi les affres d’une vie parfois compliquée d’entrepreneur.
Je remercie les Dirigeants Commerciaux de France d’avoir retenu ma candidature pour cette distinction.

Ce trophée je le dois bien évidemment à mon intuition et à mon travail, mais sans la solidarité indéfectible des entrepreneurs et des décideurs mayennais, je n’aurais pas eu la réussite qui est la mienne.
Les moments de doute, j’en ai connu comme tout chef d’entreprise. Cette solidarité, votre soutien à tous, c’est ce qui m’a permis de tenir dans la durée.
L’écoute attentive des élus toujours prêts à suivre les projets d’innovation, des entrepreneurs, des administrations et en particulier des préfets qui se sont succédé pendant toutes ces années, donne à notre territoire et à ses entreprises une force enviée par d’autres territoires et qui s’inscrit dans une logique de co-développement.

Je tiens à exprimer toute ma reconnaissance à tous les salariés qui ont porté la croissance de l’entreprise sur la base de valeurs qu’ils ont souvent eux-mêmes contribué à développer et à partager.
Notre culture d’entreprise si particulière, reposant sur le respect des hommes et de la planète est le gage de sa pérennité. Je leur sais gré de leur engagement, y compris dans les moments difficiles.
Ils ont su me supporter et conserver bonne humeur et efficacité. Ils ont continué, quoiqu’il arrive, à « travailler sérieusement sans se prendre au sérieux », qui pourrait être la devise du Groupe.

J’ai démarré il y a un peu plus de 30 ans. Aujourd’hui l’entreprise comprend plus de 40 sites sur presque tous les continents, nous sommes plus de 2400 collaborateurs, nous développons sans cesse des offres toujours plus complexes pour nos clients au service de la gestion de l’environnement, nous sommes une entreprise de renommée mondiale, mais nous sommes toujours autant attachés à nos racines."

Joël Séché



Article Ouest France

DCF_LAVAL_NOV2017_017.jpg

DCF_LAVAL_NOV2017_044.jpg

DCF_LAVAL_NOV2017_036.jpg

DCF_LAVAL_NOV2017_051.jpg